• La chevauchée agricole magnifique

    La chevauchée agricole magnifique

    Il est là, tapi dans l’ombre du hangar. Entre les bottes de paille et le clapier, il est venu chercher le repos de ses muscles. Sur la terre battue, il a posé les crampons en chevron de ses roues démesurées. Dans les traits de lumière des tôles disjointes de l’abri se dessine sa silhouette massive et inquiétante. Une odeur de foin mêlée de terre de labours et de fuel répandu signe sa présence.

    Faire le tour de la machine comme pour conjurer l’appréhension de la bête éteinte. Se remémorer les récits d’accidents horribles, les amputations des anciens dans les courroies et poulies à l'air libre. Visiter sa mécanique impudique, ses appareillages exhibés. Oser regarder, toucher en se salissant les doigts à la graisse des articulations interdites.

    S’engager sur le marchepied signe une audace sans retour. Un grand pas pour le petit bonhomme, qui s’accroche à l’un des multiples leviers à portée de main. Le garde-boue poussiéreux fait une étape, une gradation dans le plaisir de la transgression. Un cercle de tube cintré forme un appui-reins rudimentaire pour un passager. S’y installer convoque les folles images de l’aventure chaotique de la puissante machine. L’enfant entend déjà les pétarades vigoureuses et aléatoires du moteur. 

    Une enjambée désarticulée au dessus des différents leviers de vitesse, et le skaï craquelé du siège conducteur est à portée de fesses. L’assise s’enfonce mollement sous l’unique suspension de la bête. Il saisit l’immense volant de bakélite. Toujours habité des trépidations infernales du moteur, il éprouve à droite, à gauche, le jeu déraisonnable de la direction. Puis, jusqu’à s’égosiller, il accompagne ses manœuvres des leviers d’un bruissement convaincu et postillonnant.

    Dans la pénombre, à l’insu des adultes, le gamin de la campagne invente une chevauchée agricole magnifique.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :